Jack Jeffrey et Bernadette Phan

flogo

Heures d'ouverture de la galerie :
du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h.

Galerie du Tableau

item2
item2 item2 item2
item2

Diem Perdidi est une association créée en 1990 et dont l’objet est " la promotion des artistes plasticiens de la Région Provence Alpes Côte d’Azur ".

Depuis 1991 Diem Perdidi gère la Galerie du Tableau, rue Sylvabelle, à Marseille.

C’est un petit espace agrandi par le temps. En proposant un artiste par mois, la Galerie du Tableau, n’aurait pu en vingt-deux ans n’en proposer que deux cents.

Pour l’heure ce sont deux mille expositions et plus qui ont eu lieu.

Le 17 décembre 1990, un " microbe " de Max Ernst était proposé pour l’inauguration. Une épidémie s’est, ce jour-là, déclarée.

Dans cette galerie sont exposées des oeuvres d’art contemporain avec cette singularité que les expositions se déroulent selon un rythme bimensuel. Autrement dit un lundi sur deux a lieu un vernissage. Ainsi plus de 2000 artistes, pour la plupart de la Région PACA, ont pu présenter leurs travaux à la Galerie du Tableau.

Outre cette activité régulière, Diem Perdidi organise des manifestations qui permettent des échanges internationaux : Il s’agit alors soit de permettre aux artistes de la Région d’exposer à l’étranger, soit d’organiser l’accueil d’artistes étrangers dans la Région PACA.

Diem Perdidi

Estel Fonseca : exposition du 11 au 23 février 2019

AUTOMNE HIVER INTERSAISON

« Et enfin ce qu’on désigne sous le terme d’hommes, qu’est-ce sauf l’ensemble de mille caillements retombés, les concrétions lourdes d’une ancienne géographie, faite de courants magnétiques, d’effluves tremblants, crépitements colorés et sérosités flottantes, dont le mouvement presque infini s’est pourtant un beau jour figés sous forme humaine — dans ces viandes et ces os et ces sangs où je me débats sans issue. »
Je suis tombée sur ce texte de Medhi Belhai Kacem, je suis tombée sur une mutation génétique, je suis tombée sur des maladies qui disparaissent spontanément, je suis tombée sur le poète Manuel Gusmão qui a dit: « tu as des mains et elles ont une mémoire à faire ».
Nous parlons de ce corps qui communique tout le temps par sa posture;
les maladies expriment un changement de comportement biologique et s’incarnent dans la matière.
Mes volumes sont des maladies, ils nous avertissent en apparaissant, en contaminant l’espace de l’exposition, ils désorganisent le corps, contre une mise en place figée des formes.
Ce ne sont pas des organes, ce sont des fonctions: métal, eau et terre,
le métal à l’automne,
l’eau à l’hiver,
la terre à l’intersaison.

ESTEL FONSECA

Œuvres réalisées dans le cadre de la résidence d’Estel Fonseca à Glasgow Sculpture Studios, en partenariat avec Triangle France – Astérides

Catalogues en PDF des expositions précédentes à télécharger

 2009
 2010
 2011
 2012
 2013
 2014
 2015

Avec le soutien de :

logos

En partenariat avec :

parisARTNoirRougeBlanc72
Estel Fonseca
 2016
 2017
 2018
FreeCounter