Jack Jeffrey et Bernadette Phan

flogo

Heures d'ouverture de la galerie :
du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h.

Galerie du Tableau

item2
item2 item2 item2
item2

Diem Perdidi est une association créée en 1990 et dont l’objet est " la promotion des artistes plasticiens de la Région Provence Alpes Côte d’Azur ".

Depuis 1991 Diem Perdidi gère la Galerie du Tableau, rue Sylvabelle, à Marseille.

C’est un petit espace agrandi par le temps. En proposant un artiste par mois, la Galerie du Tableau, n’aurait pu en vingt-deux ans n’en proposer que deux cents.

Pour l’heure ce sont deux mille expositions et plus qui ont eu lieu.

Le 17 décembre 1990, un " microbe " de Max Ernst était proposé pour l’inauguration. Une épidémie s’est, ce jour-là, déclarée.

Dans cette galerie sont exposées des oeuvres d’art contemporain avec cette singularité que les expositions se déroulent selon un rythme bimensuel. Autrement dit un lundi sur deux a lieu un vernissage. Ainsi plus de 2000 artistes, pour la plupart de la Région PACA, ont pu présenter leurs travaux à la Galerie du Tableau.

Outre cette activité régulière, Diem Perdidi organise des manifestations qui permettent des échanges internationaux : Il s’agit alors soit de permettre aux artistes de la Région d’exposer à l’étranger, soit d’organiser l’accueil d’artistes étrangers dans la Région PACA.

Diem Perdidi

Fernand Fernandez : exposition du 28 novembre au 10 décembre 2016

Le réel dans la bouche

Les animaux, mâles ou femelles, n'ont pas de sexe, ils sont les animaux, ils n'entrent pas dans la problématique du sexe, dans la combine pour trier les êtres, ou alors les animaux sont des sexes à eux seuls, ils sont le sexe poisson, le sexe tigre, le sexe insecte etc. Il y a autant de sexes que d'espèces animales, des sexes disparus et des sexes à naître, des sexes qui tâtonnent dans l'évolution, des sexes par essai et erreur, contre-adaptation, bond évolutif. Manger tout vivant est un acte sexuel. Les animaux sont des ombilics du Réel.
In Textes alimentaires, à paraître aux éditions Vanloo

Dans le futur il n'y a pas de monde non parce que le monde a disparu mais parce que le Langage en a été effacé. Dans le Réel la destruction du Langage procède par une intoxication massive qui porte le flash verbal au-delà d'un seuil de saturation où le Langage se neutralise lui-même dans l'équivalence de tous les points de vue. Dans le Réel l'arme de destruction massive du Langage est le débat. Dans le Réel se reposer dans le silence ne veut pas dire quitter le Langage mais faire de la varappe sur sa face interne. Dans le Réel « Tais-toi et parle » se substitue à « Lève-toi et marche ». Dans le Réel le Langage est un poisson-Lazare.

Catalogues en PDF des expositions précédentes à télécharger

 2009
 2010
 2011
 2012
 2013
 2014
 2015

Avec le soutien de :

logos

En partenariat avec :

LogoParisART
FreeCounter