flogo

Heures d'ouverture de la galerie :
du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h.

Galerie du Tableau

Diem Perdidi est une association créée en 1990 et dont l’objet est " la promotion des artistes plasticiens de la Région Provence Alpes Côte d’Azur ".

Depuis 1991 Diem Perdidi gère la Galerie du Tableau, rue Sylvabelle, à Marseille.

C’est un petit espace agrandi par le temps. En proposant un artiste par mois, la Galerie du Tableau, n’aurait pu en vingt-deux ans n’en proposer que deux cents.

Pour l’heure ce sont deux mille expositions et plus qui ont eu lieu.

Le 17 décembre 1990, un " microbe " de Max Ernst était proposé pour l’inauguration. Une épidémie s’est, ce jour-là, déclarée.

Dans cette galerie sont exposées des oeuvres d’art contemporain avec cette singularité que les expositions se déroulent selon un rythme bimensuel. Autrement dit un lundi sur deux a lieu un vernissage. Ainsi plus de 2000 artistes, pour la plupart de la Région PACA, ont pu présenter leurs travaux à la Galerie du Tableau.

Outre cette activité régulière, Diem Perdidi organise des manifestations qui permettent des échanges internationaux : Il s’agit alors soit de permettre aux artistes de la Région d’exposer à l’étranger, soit d’organiser l’accueil d’artistes étrangers dans la Région PACA.

Diem Perdidi

Anne Du Boistesselin : exposition du 19 février au 02 mars 2024

Catalogues en PDF des expositions précédentes à télécharger

 2009
 2010
 2011
 2012
 2013
 2014
 2015

Avec le soutien de :

logos

En partenariat avec :

parisARTNoirRougeBlanc72
 2016
 2017
 2018
 2019
 2020

Galerie du Tableau

bannerbas
bannerbasbannerbasbannerbas
bannerbas
 2021
 2022

West el Balad



La suite et non la fin:
Après Masreyya - Massalia à la galerie du Tableau, j’expose à nouveau des peintures inspirées du Caire.
Cette fois ce sont les silhouettes qui émergent dans la ville du Caire, elles se fondent dans le paysage urbain, créant une atmosphère empreinte de mélancolie et de mystère, où les ombres des personnages semblent se dissoudre dans l'architecture environnante. Cette représentation suggère une exploration des thèmes de la mémoire, de l’effacement, et de la fragilité de l'existence humaine et architecturale. Elles sont mes témoins silencieux d'un temps révolu, évoquant un sentiment de perte et de nostalgie profonde.

Anne du Boistesselin @ adagp

Anne Du Boistesselin
 2023